«

»

Juil 07

Transformez votre crédit immobilier à taux variable, en taux fixe, dès maintenant

Convertir un taux variable ou révisable en taux fixe intéressant?

Doit-on convertir un taux fixe en taux révisable

Nous l’avons vu dans des articles précédents, le fonctionnement du prêt immobilier à taux variable n’est pas beaucoup plus compliqué qu’un taux fixe, mais en ces périodes de taux d’intérêts extrêmement bas il ne faut plus s’attendre à des baisses énormes. De là à vous conseiller de ne pas souscrire de taux révisable en ce moment…
Le taux fixe quant à lui, pourrait bien être remis en cause dans les mois (années?) à venir, mais pour l’instant il tient bon et représente à l’heure actuelle plus de 90% des souscriptions de crédits immobilier. Alors que faire quand on est détenteur d’un crédit immobilier à taux révisable depuis quelques années, et que les taux d’intérêts sont historiquement bas?

Crédit immobilier : transformer son taux variable en taux fixe, intéressant ou pas ?

Lorsque l’on souscrit un emprunt à taux variable, on espère voir le marché des taux baisser afin d’en tirer les bénéfices sur ses mensualités ou sur la durée de son prêt. Mais en réalité vous ne maitrisez pas grand chose. En d’autres termes, vous subissez le marché, point. Pas d’alternative, sauf dans un cas bien particulier : une situation de taux très bas. Et tous les experts, les études, les banques… (j’arrête là 😉 ) vous le diront : c’est précisément la situation actuelle. C’est même historique : les taux sont au plus bas depuis plus de 70 ans. 

Alors que faire? Des taux historiquement bas, ne veulent pas nécessairement dire une hausse importante dans les mois à venir, surtout si tous les experts vous le disent. Non, le marché peut rester de longs mois dans cet état. Mais par contre espérer encore de fortes baisses alors que les taux fixes à 15 ans sont, pour les meilleurs, aux environs de 2,50% me parait illusoire.

Donc si vous avez souscrit un crédit immobilier à taux variable il y a quelques années, il se peut qu’il ait atteint, en ce début d’été, son potentiel maximum de baisse. Alors faut-il attendre? Attendre quoi d’ailleurs, si le plus bas est touché… attendre que les taux remontent ?

Comment transformer un taux variable en taux fixe ?

Le risque, à attendre, vous l’aurez compris est bien de voir sa mensualité augmenter par rapport à aujourd’hui.
Le deuxième paramètre à prendre en compte, en plus du taux en lui-même, est le différentiel existant entre taux fixe et taux variable à un instant donné. Par exemple sur le deuxième semestre 2011 on observait un différentiel allant de 0,50 à 0,75% entre les deux types de taux. Intéressant à ce moment là de souscrire à taux révisable. Qu’en est-il aujourd’hui ? Ce différentiel se situe aux alentours de 0,20 à 0,30 %. Moins intéressant. Par contre un différentiel faible peut permettre de passer d’un taux variable à un taux fixe sans trop de différences immédiates quant aux mensualités, mais surtout permet de verrouiller un taux (très bas) pour la durée restante de son emprunt. Et ceci en éliminant définitivement le risque de remonté.

Convertir un taux révisable en taux fixe

Si la clause le précisant est incluse dans votre contrat de prêt, convertir votre taux variable ne devrait pas poser de gros problèmes. Votre banque devra alors vous proposer un taux aux conditions du marché. Mais attention, il y a conditions et conditions ;-). L’intérêt de votre organisme financier dans cette opération n’est évidemment pas le même que le vôtre. Nous vous conseillons donc de vous faire assister. De plus cette opération engendre des frais, à vous (ou votre conseil) de les négocier au mieux, ce qui n’est pas forcément chose facile dans ce cas de figure.

Rembourser par anticipation

Vous avez également la possibilité d’opter pour une solution bien plus radicale, mais qui vous donnera, c’est certain, une plus grande satisfaction : rembourser par anticipation et obtenir un nouveau prêt.

[important]Faire jouer la concurrence en souscrivant dans une autre banque vous apportera, sans aucun doute, le meilleur résultat. En effet, ces dernières années, le crédit immobilier est devenu un produit d’appel pour les banques. Elles se mettent en quatre pour attirer les nouveaux clients. Vous aurez donc plus de chances d’obtenir de meilleures conditions en vous adressant à une banque concurrente, qu’en essayant de négocier dans la votre.[/important]

De plus, repartir sur de nouvelles bases vous permettra également de négocier les a-cotés que sont les frais de dossier, les conditions en cas de remboursement anticipé du nouveau crédit ainsi que l’assurance emprunteur.

Pour tout ceci, se faire accompagner par un spécialiste n’est pas du luxe, et peut vous soulager l’esprit, vous faire gagner un temps précieux et réaliser de belles économies.

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager (boutons ci-dessous) et de vous inscrire à la newsletter afin d’être tenu au courant de l’actualité.

 

Vous pouvez également visiter le site ABC Crédits, et nous laisser un commentaire ci-dessous.

Merci

Wil

 

Share

2 pings

  1. Pourquoi vous devez absolument renégocier votre crédit immobilier » Blog ABC Crédits

    […] n’ira pas beaucoup plus bas. Il faut donc prendre acte, si je peux m’escrimer ainsi. Bloquez votre prêt à des conditions exceptionnelles. Plus de surprises pour le […]

  2. Crédit immobilier : tout savoir sur le prêt relais » Blog ABC Crédits

    […] acheter un bien immobilier alors que l’on est encore détenteur d’un crédit immobilier  (à taux fixe ou variable) sur un autre bien non encore vendu. La mise en place de ce type de crédit permet donc à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>