«

»

Août 01

Crédit Immobilier : le taux d’endettement comment ça marche ?

 

Crédit immobilier taux d'endettement maximum

ABC Crédits vous explique le taux d’endettement

Un des premiers éléments scrutés lors de l’étude d’une demande de crédit (immobilier au autre) est le taux d’endettement du ménage. Qu’est-ce que c’est ? Combien allez-vous pouvoir prétendre emprunter ? Quel impact et comment améliorer ce taux d’endettement ? Voyons cela en détail.

Crédit immobilier : le taux d’endettement, règles de base

Il est courant de voir le taux d’endettement total à ne pas dépasser, s’établir à environ 33% du revenu mensuel net du foyer emprunteur. Il est donc facile de le calculer soi même en prenant son revenu annuel net imposable, afin de tenir également compte d’éventuelles primes ou 13ème mois, et de le diviser par douze.

Afin de calculer ce taux d’endettement, il faut prendre en compte toutes les charges mensuelles de crédit. Il s’agit de comptabiliser le crédit immobilier en cours ou à venir (qui va remplacer le loyer) mais également tous les autres prêts souscrits tels que les crédits travaux, prêts à la consommation ou cartes magasins…

Pour mieux visualiser, prenons un exemple chiffré : 

Un couple gagnant 2 600 € par mois sur 13 mois verra son taux d’endettement maximum établi à :

 ((2 600 x 13) / 12) x 33% = 929 €.

Cela correspond pour imager, à un prêt immobilier de 190 000 € souscrit sur 25 ans à un taux de 3,10 % (assurance comprise) ou bien à 165 000 € sur 20 ans à 2,70 %.

Le taux d’endettement : des règles assez stricte

En général, ce ratio de 33 % est respecté de manière assez stricte par les banques, mais d’autres éléments sont également pris en compte. S’ils s’avèrent positifs, il peuvent permettre à la banque d’assouplir sa politique de taux d’endettement. Il n’est en effet pas rare d’observer ce ratio monter à plus de 40 %. 

Ces éléments sont bien évidemment la capacité d’épargne du ménage ainsi que le « reste à vivre » qui tient également compte du nombre de personnes composant le foyer.

Crédit immobilier, le reste à vivre un indicateur important

Le reste à vivre, c’est ce qu’il vous reste une fois que vous avez payé l’ensemble de vos charges fixes qui sont : 

  • le loyer ou la mensualité du crédit immobilier
  • les charges liées au logement (assurances, énergie, eau…)
  • les frais de déplacement
  • l’ensemble des mensualités de prêts
  • les impôts
  • les éventuelles pensions versées

Vous l’aurez compris, le reste à vivre, plus que le taux d’endettement, est un indicateur très important pour éviter un endettement trop important. Il est d’ailleurs observé de près par les banques.

Prêt immobilier : des solutions pour les taux d’endettement élevés

Quelle que soit votre situation, les taux négociés ces derniers mois sont tellement bas qu’il est judicieux de s’informer. En effet une situation qui pouvait être bloquée il y a quelques mois, peut très bien s’avérer moins « tendue » avec de tels taux.

De plus, nous avons des solutions de rachat ou de regroupement de crédits qui permettent d’améliorer de manière très importante un reste un vivre trop bas. Encore aujourd’hui trop nombreux sont les candidats à l’accession à la propriété qui ne pensent pas être en mesure d’acheter alors que des solutions existent. Alors n’hésitez pas, toute étude est gratuite.

 

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager avec vos contacts sur les réseaux ci-dessous.

Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et nous contacter, toutes les coordonnées d’ABC Crédits sont ici.

Wil

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>